Devant le Mémorial de la France combattante Mont Valérien
Devant le Mémorial de la France combattante Mont Valérien
Devant le Mémorial de la France combattante Mont Valérien

Projet pédagogique « Des visages et des noms »

Dans le cadre d’un projet pédagogique autour de l’histoire et de la mémoire de la Shoah, une vingtaine d’élèves de Terminale bac professionnel Technicien Menuisier Agenceur et Aménagement Finition (TFINTMA) du Lycée Léonard-de-Vinci à Blanquefort ont décidé de retracer le destin de 16 familles juives arrêtées lors de la rafle du 10 janvier 1944 en Gironde.
Issus des villes et des villages qu’elles habitaient alors, ils ont voulu leur « redonner vie », en tentant de comprendre les processus qui ont mené à la déportation et l’assassinat de millions d’hommes, de femmes et d’enfants, juste parce qu’ils étaient juifs. 

Le projet s’est construit en plusieurs étapes sur toute l’année scolaire 2018-2019 :

  • Un travail de recherche aux Archives départementales de la Gironde et à la synagogue de Bordeaux, lieu de détention des familles juives raflées en janvier 1944.
  • La visite de Ginette Kolinka, rescapée d’Auschwitz, venue témoigner de son expérience des camps.
  • Un voyage pédagogique à Paris, avec la visite du Mémorial de la Shoah et du Mont Valérien, pour comprendre que la rafle s’inscrit dans un génocide à l’échelle européenne.

Le résultat est un site Internet : Des visages et des noms, La rafle du 10 janvier 1944 en Gironde, ou chaque élève a restitué son travail de recherche.

Leur travail de restitution a été primé au Concours National de la Résistance et de la Déportation : les 20 élèves ont obtenu le premier prix du Palmarès académique 2019 « Épreuves collectives lycée », Nouvelle Aquitaine, avec la Mention « Excellent ».

Ce projet pédagogique a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et de la Région Nouvelle Aquitaine.